Association Théosophique Contre les Fondamentalismes Religieux
Le citoyen ne se sent libre que s'il a un emploi.
Nb connecté(s) 3


Le Conseil Constitutionnel a validé la loi. Sa motivation se résume à trois points fondamentaux:

  • 1) le voile intégral constitue un « danger pour la sécurité publique »,
  • 2) il ne répond pas aux « exigences minimales de la vie en société »,
  • 3) il place les femmes « dans une situation d'exclusion et d'infériorité manifestement incompatible avec les principes constitutionnels de liberté et d'égalité »
  • Voile islamique: le silence coupable des femmes françaises.

ARTICLES

ISLAM ET PRÉDICATION

ISLAM ET LA SCIENCE

CONTACT
  • envoi courrier
  • ATCFR

    LES ATTAQUES ISLAMIQUES EN FRANCE

    L'ISLAM ET LES POLITICIENS FRANÇAIS

    OUVRAGES SUR
    L'ISLAM




    Présentation de l'ouvrage


    PROVOCATION STUPIDE

    CARICATURES
    • Visibles sur le
      Blog de Vinz
      cliquez sur l'animation

    LES ACTEURS DE LA RÉFORME DE L'ISLAM

    CONFUSIONS

    DES SITES DE RÉSISTANCE à l'islamisation

    SOS Islam

    Musulmans contre charia

    Web Résistant


    Portail des ex-musulmans orthodoxes.

    SITES ISLAMOPHILES

    Il est important de visiter ces sites animés de prosélytisme.

    C'est vraiment triste de constater que seuls ces mouvements politiques nationalistes aient pris le véritable enjeu de l'islamisation. Finalement, la tolérance et les droits de l'homme affaiblissent les cultures philosophiquement avancées , car leur faiblesse réside dans leur énorme complexe de supériorité, les incitant à croire que tous les humains seront un jour tolérants et laïcs.
    maintenant il va falloir rectifier le tir. Les droits de l'homme ne doivent pas contrarier la cohésion des communautés et personne n'a le droit de s'installer n'importe et/ou de d'imposer sa religion comme les font les fondamentalistes islmaiques partout ou iles émigrent.


    ces voiles n'ont pas la même signification.
    Vous pourrez constater que certaines soeurs ne portent plus le voile.

    Il y a encore des français d'origine qui soutiennent l'islam et on ne comprend pas pourquoi. Peut-être se font-ils les avocats du Diable, voulant rester des esprits ouverts et tolérants en toutes circonstances.
    Ces français ou européens là s'opposent à une interdiction générale de la burqa ou niqaab, argumentant que si le droit doit interdire le port d'un voile religieux, toutes les religions sont concernées, donc le catholicisme, et les soeurs religieuses devront elles-aussi se découvrir.

    Il existe malheureusement dans cette argumentation un parti pris que nous ne pouvons pas comprendre. Les messages affichés par le port des voiles des religieuses et des femmes musulmanes sont radicalement différentes.

    Par sa façon de se vêtir une soeur religieuse catholique indique au monde ses trois volontés:

    • celle de se consacrer à Dieu
    • celle de renoncer à des relations sexuelles et/ou familiales avec des hommes par la voeu de chasteté.
    • Enfin qu'elles appartiennent à des congrégations religieuses retirées du monde civil.

    En un mot, le message des religieuses est clair. Elle ne sont que les servantes uniques de Dieu. Elle ne se sentent pas inférieures aux hommes (au contraire elles les domineent) sauf à l'intérieur de l'église dans laquelle elles n'ont pas le droit canonique de dire la messe.

    A contrario, le port du voile islamique renvoie implicitement ces trois messages importants:

    • l'appartenance à la religion islamique
    • l'acceptation un statut social inférieur à celui des hommes et notamment de son époux.
    • qu'elles ne disposent pas librement de leurs corps.

    Si la pratique du voile islamique paraît normale dans un pays ou l'islam est la religion d'État, elle devient intolérable dans les pays revendiquant la parité Homme-Femme, qui ont inscrit dans leur constitution des obligations de respecter cette parité dans toutes les instances républicaines.

    Le voile islamique devrait donc être totalement interdit dans tous les pays laïcs, en toute circonstance et sur l'ensemble des territoires puisqu'il est en contradiction avec le combat des féministes qui ont lutté durement pour faire valoir leurs droits.

    Les musulmans fondamentalistes qui résident en France savent que les autorités publiques sont molles et tergiversent ,parce qu'elles redoutent la guerre civile dont elles ne sont pas certains d'en avoir la maîtrise finale. Les frères musulmans s'en frottent les mains.

    La situation devient donc critique pour les français nationalistes. Les citoyens français qui militent pour la tolérance envers l'islam sont de dangereux inconscients qui vont finir par mettre en danger la culture dont ils sont issus. C'est malheureux à dire, mais le bon sens réside actuellement dans les arguments des extrêmistes et des populistes qui, malheureusement ou heureusement, l'avenir nous le dira, renaissent de leurs cendres.

    Tant en philosophie qu'en droit, les humanistes tolérants envers l'islam ont complètement tord.

    C'est dommage, car désormais, l' intelligence semble être du coté des islamophobes qui vont devoir combattre sur deux fronts:


    Un traité à revoir
    • un front extérieur pour juguler l'islamisation qui se dévoile.
    • un front intérieur contre les humanistes et le cosmopolitisme.

    Voilà pourquoi nous nous sentons concernés et très inquiets.
    Le projet de traité constitutionnel européen (TCE) contient un article accordant le droit à chaque citoyen de pratiquer sa religion. Article qui doit figurer dans le traité de Lisbonne. C'est à cet article que se réfèrent les islamistes comme Tarik Ramadan et que soulignent Sonia et Lillia Bouzar dans leur ouvrage " La République ou la Burqa" et qui fait peur au conseil constitutionel français. Mais le droit ne doit jamais contrarier un autre droit, et c'est pourquoi il faut considérer le TCE comme un projet baclé. La pratique de l'islam remet en cause ldroit des femmes à disposer de leurs corps. Le traité de Lisbonne en ce qui concerne le droit à la pratique religieuse est donc contestable.