Association Théosophique Contre les Fondamentalismes Religieux
Tout finit par arriver.
Nb connecté(s) 6


Le Conseil Constitutionnel a validé la loi. Sa motivation se résume à trois points fondamentaux:

  • 1) le voile intégral constitue un « danger pour la sécurité publique »,
  • 2) il ne répond pas aux « exigences minimales de la vie en société »,
  • 3) il place les femmes « dans une situation d'exclusion et d'infériorité manifestement incompatible avec les principes constitutionnels de liberté et d'égalité »
  • Voile islamique: le silence coupable des femmes françaises.

ARTICLES

ISLAM ET PRÉDICATION

ISLAM ET LA SCIENCE

CONTACT
  • envoi courrier
  • ATCFR

    LES ATTAQUES ISLAMIQUES EN FRANCE

    L'ISLAM ET LES POLITICIENS FRANÇAIS

    OUVRAGES SUR
    L'ISLAM




    Présentation de l'ouvrage


    PROVOCATION STUPIDE

    CARICATURES
    • Visibles sur le
      Blog de Vinz
      cliquez sur l'animation

    LES ACTEURS DE LA RÉFORME DE L'ISLAM

    CONFUSIONS

    DES SITES DE RÉSISTANCE à l'islamisation

    SOS Islam

    Musulmans contre charia

    Web Résistant


    Portail des ex-musulmans orthodoxes.

    SITES ISLAMOPHILES

    Il est important de visiter ces sites animés de prosélytisme.

    Introduction


    cette traduction est incompréhensible pour un esprit simple comme celui du webmaster

    C'est une histoire de fous. L'étude du Coran se révèle un épreuve terrible pour un esprit cartésien lucide. On comprend maintenant la source étymologique du mot charabia.

    Pour pénétrer en profondeur cette religion récemment importée, née au 7ème siecle de notre ère, votre serviteur a décidé d'étudier la traduction du Coran par Régis BLACHÈREn Membre de l'Institut (1972), directeur d'études à l'Institut des hautes études marocaines de Rabat (1930-1935), professeur d'arabe à l'École nationale des langues orientales (1935-1950), professeur de littérature arabe du Moyen Âge à la Sorbonne (1950-1970), directeur d'études à l'École pratique des hautes études (1950-1968), directeur de l'Institut d'études islamiques de l'université de Paris (1956-1965), directeur du Centre de lexicographie arabe, associé au CNRS (1962-1971)[1]. C'est à dire une traduction réputée au dessus de tout soupçon. Eh bien mal en a pris votre serviteur car cette édition est totalement incompréhensible et inexploitable tant l'auteur, par soucis d'honnêteté, multiplie les crochets et les parenthèses tout en évitant de prendre des positions tranchées. Il est en effet que l'intelligence de votrre serviteur ne soit pas à la hauteur de l'enjeu et que ses capacités limitées ne lui donnent pas la possibilité de saisir les suptilités et les grandeurs des sourates et des versets du prophète Muhammad. Mais dans ce cas, il faut admettre que le niveau intellectuel moyen d'une grande partie de la population française, surtout celle qualifiées d'autochtone, est incapable d'assimiler l'islam dans sa culture et que le phénomène de rejet va s'amplifier.

    Voici quelques lignes de cet ouvrage en exemple:


    page 28

    Sourate 1: La liminaire

    1. Au nom d'Allah, le Bienfaiteur miséricordieux.

    2. Louange à Allah, Seigneurs des Mondes,
    3. Bienfaiteur Miséricordieux.
    4. Souverain du Jour du Jugement
    5. [C'est] Toi [que]nous adorons, Toi dont nous demandons l'aide!
    6. Conduis-nous [dans] la Voie Droite,
    7. Voie de ceux à qui Tu as donné Tes bienfaits, qui ne sont ni l'objet de (ton] couroux ni les Égarés

    SOURATE II: La génisse

    1. A.L.M.
    2. Cette écriture - nul doute à son endroit-, est Direction pour les Pieux
    3. qui croient à l'inconnaissable, [qui] accomplissent la Prière et font dépense [en aumone]sur ce que Nous leur avons attribué,
    4. qui croient à ce qu'on a fait descendre vers Toi, [Prophète,] et à ce qu'on a fait descendre avant Toi; [qui], de la [Vie] Dernière sont convaincus.
    5. Ceux-là sont selon une Direction [venue] de leur Seigneur et ceux-là seront les Bienheureux
    6. [Contre les Impies et les Hypocrites]

    7. Égal est pour ceux qui sont impies que tu les avertissent ou que tu ne les avertissent point: ils ne croient pas
    8. Allah a scellé leur coeur et leur ouïe; sur leurs yeux est un bandeau. Ils auront un tourment immense.
    9. Parmi les Hommes, il en est qui disent:"Nous croyons en Allah et au Dernier Jour", alors qu'ils n'[y]croient point
    10. Ils tendent à tromper Allah et ceux qui croient, alors qu'ils ne trompent qu'eux-mêmes, sans [le] pressentir.
    11. En leur coeur est un mal et Allah aggrave ce mal. A eux châtiment cruel pour prix d'avoir menti
    12. Quand on leur dit: " Ne semez pas le scandale sur la terre!", Ils répondent: " Nous sommes seulement des Réformateurs."
    13. Eh quoi! ne sont-ils pas en vérité les semeurs de scandale alors qu'ils ne [le] pressentent point ?
    14. Et quand on leur dit : "Croyez comme croient ces gens ! ", ils répondent : " Croirons-nous comme croient ces insensés ? " Quoi ! Ne sont-ce pas eux, en vérité, les Insensés, alors qu'ils ne [le] savent pas ?
    15. Quand [ces infidèles] rencontrent ceux qui croient, ils [leur]disent: "Nous croyons", alors que quand ils sont seuls avec leurs Démons, ils [leur] disent: " Nous sommes avec vous. Nous sommes seulement des railleurs."
    16. [Mais]Allah se raillera d'eux et Il les plongera dans leur rebellion [] ils vont en aveugle "
    17. Ceux là sont ceux qui ont pris en troc l'Égarement contre la Direction; leur trafic ne sera pas lucratif et ils ne sont point dans la bonne direction.
    18. Ils sont la ressemblance de ceux qui ont allumé un feu: quand celui-ci éclaire ce qui est à l'entour d'eux, Allah emporte la lumière qu'ils se sont donnée et Il les laissent dans les ténèbres, ne voyant plus.
    19. Ils sont sourds, muets, aveugles et ne sauraient revenir [de leur erreur]
    20. Ou bien [ecore, ces infidèles] sont comme une nuée orageuse du ciel, chargée de ténèbres, de tonnerre et d'éclairs; [les gens ] se mettent les doigts dans les orielles, contre la foudre, par garde de la mort. [Mais] Allah entoure les Infidèles [de sa puissance]
    21. Peu s'en faut que les éclairs n'emportent leur vue; chaque fois que [ces éclairs ] les illuminent, ils marchent à leur clarté; quand c'est l'obcurité sur eux, ils s'arrêtent.
      Si Allah avait voulu, Il aurait emporté leur vue et leur ouïe. Allah sur toute chose est omnipotent.

    Remarques
    Le ton est donné dès les premières sourates. Le premier verset de la sourate II. Allah , par la voix de son Prophète Muhammad, indique qu'il pouchasse les incroyants, les réformateurs et les associatuers. Point de survie donc pour qui ne croient pas en Allah.
    Volà qui explique que, durant la grande période de conquêtes les Arabes imposèrent l'islam sur toute l'afrique du nord, l'Espagne et certainement la France, si leur lancée n'avait été stoppée par Charles Martel. Dans tous les pays conquis, l'islam, en vertu du Coran, ne pouvait cohabiter avec d'autres religions dont les fidèles étaient assimilés à des réformateurs.
    Mais l'ironie de l'histoire, au fil du temps, l'islam interdisant tout développement des esprits en les figeant dans la soumission à la croyance, les pays musulmans se sont appauvris alors que qu'au contraire, les peuples s'étant débarrassé du joug des croyances ont bénéficié d'un développement extraordianire de la Connaissance, toujours source de richesse. Le musulmans ont donc dûs se résoudre à l'immigration dans ces pays gérés les Réformateurs, les Associateurs et les Incroyants. Pays d'accueil dans lesquels ces musulmans éprouvent de grandes difficultés d'intégration.
    Et c'est bien là que réside toute la problèmatique à venir. Phénomène démographique à l'appui (le dynamisme de la natalité des musulmans trouve sa source dans les coutumes islamiques comme la soumission des femmes qui ne disposent pas de leur corps ou le polygamisme enfin reconnu par les pouvoirs publics) ce populations soumises au Coran, ne connaissant pas l'émancipation de leurs consciences, imposeront leur religion comme c'est déjà le cas dans de nombreuses écoles laïques françaises ou la cuisine hallal est imposée.
    Une analyse honnête et exaustive du Coran ne peut conforter les esprits sains que l'Islam est fondé sur des confusions spirituelles comme philosophiques et que la lecture conduit à la stpéfaction, puis la stupeur et enfin à la conviction que cette religion est totalement incompatible avec une démocratie laïque. A moins que ne soit entrepris par les musulmans immigrés une réforme de leur religion. Mais c'est quasiment impossible.

    Traduction selon André CHOURAQUI.

    Voici 3 sourates proposées en ligne. Au début il était question de faire une analyse de texte. En définitive, c'est à chaque lecteur de déterminer en toute indépendance les influences que peut apporter l'intégration du Coran dans une culture laïque occidentale.

    SOURATE 41.
    H. M.
    HÂ’ – MÎM

    Cette sourate, de cinquante-quatre versets d’inspiration mekkoise, la soixante et unième dans l’ordre chronologique traditionnel, est transmise sous différents titres en dehors du sigle sous lequel nous la présentons, probablement le plus ancien: elle est également connue sous le titre d’Al-Sadjadat (la Prosternation), comme pour la sourate 32, ou encore Fussilat – les Signes intelligibles évoqués au verset 3. H. M. HÂ’ . MÎM


    traduction d'André Chouraqui dont des extraits sont en ligne.

    Au nom d’Allah, le Matriciant, le Matriciel...

    1. H. M. Hâ’. Mîm.

    2. Descente du Matriciant, du Matriciel,

    3. Écrit dont les Signes sont intelligibles, un Appel, al-Qur’ân, en arabe, pour un peuple qui sait,

    4. annonciateur, alerteur. Pour la plupart, ils se détournent et n’entendent pas.

    5. Ils disent: « Nos coeurs sont dans une gaine devant ce pour quoi vous nous appelez. Dans nos oreilles, c’est une lourdeur, entre nous, c’est un voile. Agis. Nous agirons à notre manière. »

    6. Dis:« Me voici, je ne suis qu’un être charnel semblable à vous. Il m’a été révélé que votre Ilah est Allah, l’Unique ! Élevez-vous vers Lui, faites-vous pardonner par Lui. » Aïe, les associateurs

    7. qui ne donnent pas la dîme, et effacent l’Autre !

    8. Voici, ceux qui adhèrent et sont intègres, auront une rétribution sans mesure.

    Moitié du Hizb Quarante-huit

    9. Dis: « Voici, effaceriez-vous Celui qui a créé la terre en deux temps ? Lui donneriez-vous des rivaux ? C’est Lui, le Rabb des univers ! »

    10. Il a dressé les pylônes de la terre et lui a donné sa bénédiction. Il a réparti ses ressources en quatre jours, pour ceux qui les demandent.

    11. Puis il s’est harmonisé au ciel qui était alors une fumée. Il dit au ciel et à la terre: « Venez, vous deux, bon gré, mal gré ! » Tous deux ont répondu: « Nous venons, et tous deux de plein gré. »

    12. Il façonne sept ciels en deux jours, et révèle à chaque ciel son ordre. Nous embellissons le ciel d’une garde, le monde des luminaires. Voilà le décret de l’Intransigeant !

    13. S’ils se détournent, dis: « Je vous avertis, ce sera un fracas semblable au fracas des ‘Âd et des Thamûd ! »

    14. Quand les envoyés arrivent à eux, devant ou derrière eux, ils disent: « Ne servez qu’Allah. » Ils répondent: « Si notre Rabb l’avait voulu, Il nous aurait fait descendre des Messagers. C’est pourquoi nous rejetons ce pour quoi vous nous avez été envoyés. »

    15. Les ‘Âd s’enflaient sur terre, sans raison. Ils disaient: « Qui est plus redoutable que nous en force ? » Ne voyaient-ils donc pas qu’Allah les avait créés ? Il est plus redoutable qu’eux en force ! Mais ils récusaient nos Signes !

    16. Nous avons envoyé contre eux un vent cinglant, des jours néfastes, pour leur faire goûter le supplice ruineux dans la vie de ce monde. Mais le supplice de l’Autre est pire encore: ils ne seront pas secourus !

    17. Les Thamûd, Nous les avions guidés, mais ils ont préféré l’aveuglement à la guidance, et la foudre les a pris, un supplice avilissant, pour ce qu’ils avaient fait.

    18. Nous avons sauvé ceux qui adhéraient et qui frémissaient.

    19. Un Jour, les ennemis d’Allah seront rassemblés en groupe là, dans le Feu.

    20. Lorsqu’ils y parviendront leurs oreilles, leurs yeux, leur peau témoigneront contre eux de ce qu’ils faisaient.

    21. Ils diront à leur peau: « Pourquoi témoignez-vous contre nous ? » Elle dira: « Allah nous a fait parler: Il fait tout parler ! C’est Lui qui vous a créés une première fois: vers Lui vous reviendrez. »

    22. Ne pouviez-vous pas vous cacher pour empêcher vos oreilles, vos yeux et votre peau de témoigner contre vous ? Allah pouvait-il ignorer ce que vous faisiez ?

    23. Cet imaginaire, le vôtre, que vous imaginiez contre votre Rabb, vous a abattus, et rangés matinaux parmi les perdants.

    24. S’ils persévèrent, le Feu sera leur résidence. Et, s’ils veulent vaincre, ils ne seront pas parmi les vainqueurs.

    Trois quarts du Hizb Quarante-huit

    25. Nous leur avons assigné des acolytes qui maquillent à leurs yeux ce qui est entre leurs mains ou derrière eux. Mais une Parole se réalise contre eux comme jadis contre des matries, ­ Djinns ou humains. Les voilà, ce sont eux, les perdants.

    26. Ceux qui effacent disent: « N’écoutez pas cet Appel, al-Qur’ân, gaussez-vous de lui, peut-être vaincrez-vous ! »

    27. Nous ferons goûter aux effaceurs un supplice terrifiant, nous les châtierons du mal qu’ils font.

    28. Voilà le salaire des ennemis d’Allah: le Feu, là, pour eux, à demeure, en permanence, en salaire pour avoir récusé nos Signes.

    29. Les effaceurs disent: « Notre Rabb, fais-nous voir ceux des Djinns et des humains qui nous ont fourvoyés. Nous les mettrons sous nos pieds pour qu’ils soient humiliés. »

    30. Les Messagers descendent sur ceux qui disent: « Allah est notre Rabb ! » et qui s’élèvent: « Ne craignez pas, ne vous affligez pas. Jubilez pour le Jardin auquel vous êtes promis. »

    31. Nous sommes alliés dans la vie de ce monde et dans l’Autre. Vous aurez là ce que vous souhaitiez et ce que vous appeliez,

    32. descendu de l’Indulgent, du Matriciel.

    33. Quelle parole plus excellente que d’invoquer Allah, d’être intègre et de dire: « Je suis parmi les pacifiés, muslimûna. »

    34. Le bien et le mal ne se valent pas. Libère-toi grâce au meilleur. Celui dont tu étais séparé par inimitié deviendra pour toi un ardent allié.

    35. Mais ne reçoivent ce don que les êtres constants, ne le reçoivent que les êtres voués à la félicité grandiose.


    Comparés au Coran, les Évangiles, textes fondateurs du catholicisme font apparaître le Christ comme le Premier humaniste. Si le Christ recommandes aux pêcheurs de se convertir, Il ne leur profère jamais aucune menace. Cela n'a pas empêché l'Église Catholique de perpétrer d'horribles crimes au nom de Jésus l'Oint, qui a dû souvent colèrer contre ces chrétiens devenus criminels

    36. Si le Shaïtân te tente, réfugie-toi en Allah, le voici, l’Entendeur, le Savant.

    37. Parmi ses Signes voici la nuit et le jour, le soleil et la lune: ne vous prosternez pas devant le soleil ni la lune. Prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c’est Lui que vous servez.

    (Prosternation)

    38. Si d’autres s’enflent, chez ton Rabb, ceux qui sont proches de Lui, le glorifient nuit et jour. Là, ils ne se lassent jamais.

    39. Parmi ses Signes, vois la terre désolée. Quand l’eau tombe, elle se gonfle et germe. Celui qui la ravive ressuscite aussi les morts. Le voici, il est puissant sur tout.

    40. Voici, ceux qui biaisent avec nos Signes, ne nous sont pas inconnus, Celui qui est jeté au Feu est-il meilleur que celui qui vient dans l’amen le Jour du Relèvement ? Faites ce que vous voulez: Il voit ce que vous faites.

    41. Voilà les effaceurs de la Mémoire venue à eux et voici l’Écrit intransigeant.

    42. Il est exempt de faussetédevant ses mains ou derrière lui. C’est la descente du Sage désirable !

    43. Ne t’est dit que ce qui avait été dit aux Inspirés, avant toi: ton Rabb est doté d’indulgence et doté d’un supplice terrible.

    44. Si nous avions fait un Appel, al-Qur’ân, en une langue étrangère, ils auraient dit: « Ah, si ses Signes étaient intelligibles, non pas en une langue étrangère, mais en arabe... ! »
    Dis: « Il est pour ceux qui adhèrent guidance et guérison. Ceux qui n’adhèrent pas ont dans leurs oreilles une lourdeur, comme s’ils étaient appelés d’un lieu très lointain... »

    45. Nous avons donné l’Écrit à Mûssa, mais ils se sont opposés à lui. Sans une parole préalable de ton Rabb, leur sort eût été tranché ! Ils demeurent dans le soupçon et le doute.

    46. Qui est intègre l’est pour lui-même, et qui méfait, c’est contre son être même. Ton Rabb ne lèse pas les serviteurs.

    Fin du Djûz Vingt-Quatrième

    Djûz Vingt-Cinquième


    André COURAQUI
    Hizb Quarante-neuf

    47. À Lui, la science de l’Heure: nul fruit ne sort de sa graine, nulle femelle ne porte ou ne met bas sans qu’Il le sache. Le Jour où Il les interpellera: « Où sont-ils mes associés ? » Les effaceurs répondront: « Sache-le, nous n’avons pas de témoins parmi nous ! »

    48. Ce qu’ils imploraient jadis les fourvoie: Ils s’imaginent être sans aucun refuge.

    49. L’humain ne cesse d’aspirer au bien, mais, si un malheur le touche, le voilà accablé, désespéré.

    50. Quand nous lui faisons goûter un bonheur, après qu’un malheur l’ait affecté, il dit: « C’est à moi ! Je n’imagine pas que l’Heure viendra. Mais, si je revenais vers mon Rabb, j’aurais chez Lui le meilleur ! » Nous aviserons les effaceurs d’Allah de ce qu’ils faisaient, nous leur ferons goûter un horrible supplice.

    51. Quand nous favorisons l’humain, il se détourne, mais, quand le malheur le touche, le voilà doté d’incessantes implorations.

    52. Dis: « Voyez-vous, si l’Appel vient d’Allah, et que vous l’effaciez, qui serait plus coupable, que l’auteur de ce schisme extrême ? »

    53. Nous leur ferons voir nos Signes en toutes contrées comme en eux-mêmes, jusqu’à ce que la vérité leur soit manifeste. Ne suffit-il pas à ton Rabb d’être le témoin de tout ?

    54. Les voici ! Ils doutent de la Rencontre de leur Rabb. Le voici ! Il est l’Embrasseur du tout.

    SOURATE 42.

    LA CONCERTATION
    ASH-SHÛRÂ

    La quarante-deuxième sourate, soixante-deuxième dans l’ordre chronologique traditionnel, compte cinquante-trois versets d’inspiration mekkoise, sauf les versets 22-25 qui auraient été proclamés à Médine.

    Également connue sous le titre H.M.‘.S.Q., sigle de ses deux premiers versets, elle prolonge la sourate 41 à la suite de laquelle elle fut proclamée.

    Au nom d’Allah,
    le Matriciant, le Matriciel...

    1. H. M. Hâ’. Mîm

    2. ‘. S. Q. ‘Aïn. Sîn. Qôf.

    3. Il s’est ainsi révélé à toi et à ceux qui étaient avant toi, Allah, l’Intransigeant, le Sage.

    4. À Lui, le tout des ciels et de la terre, Lui, le Sublime, le Grandiose.

    5. Les ciels manquent se fendre en haut, quand les messagers glorifient la Désirance de leur Rabb: ils demandent pardon pour tout ce qui est sur terre. Voici, Allah, Lui, le Clément, le Matriciel.

    6. Allah surveille ceux qui prennent des alliés en dehors de Lui: Toi, ne sois pas leur défenseur.

    7. Nous te révélons l’Appel en arabe, al-Qur’ân, pour que tu alertes la Mère des Cités et ses alentours, de ce qu’au Jour du Rassemblement, sans aucun doute, certains iront au Jardin, et d’autres au Brasier.

    8. Si Allah le décidait, Il ferait d’eux une seule matrie, mais il fait entrer en sa grâce qui Il veut: les fraudeurs n’ont ni allié ni secours.

    9. Prennent-ils des alliés en dehors de Lui ? Allah, c’est Lui, le seul allié, c’est Lui: Il ressuscite les morts. Lui, puissant en tout.

    10. En quoi que vous vous opposiez, le jugement appartient à Allah. Le voici, c’est Allah, mon Rabb ! Je m’abandonne à Lui, et, vers Lui, je retourne !

    11. Le Fendeur des ciels et de la terre crée pour vous des épouses, nées de vous-mêmes, et pour les animaux des épouses, grâce auxquelles Il vous multiplie. Rien ne lui ressemble: c’est Lui, l’Entendeur, le Voyant !

    12. À Lui, l’huis des ciels et de la terre, Il dispense ou rationne la subsistance à qui Il veut, Le voici, en tout Savant.

    Quart du Hizb Quarante-neuf

    13. Il vous enjoint la Créance qu’il avait impartie à Nûh, celle que nous t’avons révélée et que nous avions impartie à Ibrâhim, Mûssa et ‘Issa. « Élevez la Créance, ne vous divisez pas pour elle ». Il paraît énorme aux associateurs que tu en appelles à Lui ! Allah choisit qui Il veut. Qui revient vers Lui y est conduit.

    14. Ils ne se sont divisés qu’après avoir reçu la Science, par brigue entre eux. Sans une Parole préalable de ton Rabb à l’échéance fixée, tout eût été tranché pour eux. Ceux qui ont hérité l’Écrit, après eux, demeurent pour Lui dans le doute et la suspicion.

    15. Aussi, toi, appelle, lève-toi comme tu en reçois l’ordre. Ne suis pas leurs passions. Dis: « J’adhère à l’Écrit qu’Allah fait descendre. Il m’est ordonné d’être équitable parmi vous. Allah est notre Rabb et votre Rabb: à nous nos actes, à vous vos actes ! Il n’est guère de contestation entre vous et nous. Allah nous rassemblera tous: le Devenir est à Lui ! »

    16. Ceux qui contestent Allah, après lui avoir répondu, voient leur contestation évacuée de chez leur Rabb: ils susciteront l’irritation, et subiront le supplice terrifiant.

    17. Allah fait descendre l’Écrit de vérité avec une Balance. Qui t’en informerait ? Peut-être l’Heure est-elle proche ?

    18. Ceux qui n’adhèrent pas à Allah s’impatientent pour qu’elle survienne. Mais ceux qui adhèrent s’émeuvent d’elle, ils savent qu’elle est l’Heure de la vérité. Ceux qui contestent l’Heure ne sont-ils pas dans un fourvoiement extrême ?

    19. Allah est subtil avec ses serviteurs, Il pourvoit qui Il veut, c’est Lui, le Puissant, l’Intransigeant.

    20. Qui est à labourer pour l’Autre monde, nous ajoutons à son labour. Qui est à labourer pour ce monde, nous le lui donnons, mais il n’aura pas de part dans l’Autre.

    21. Ont-ils des associés qui leur aient enjoint une Créance qu’Allah n’autorise pas ? Sans la décision d’une parole, tout eût été tranché pour eux. Pour les fraudeurs, il est un terrible supplice.

    22. Tu verras les fraudeurs terrifiés par leurs actes: ils s’abattront contre eux. Ceux qui adhèrent et sont intègres ont pour eux ce à quoi ils aspiraient dans les prairies du Jardin chez leur Rabb: voilà la béatitude, la grande.

    23. Voilà ce qu’annonce Allah à ses serviteurs qui adhèrent et sont intègres. Dis: « Je ne vous demande pas de salaire pour cela, sinon de chérir vos proches. » Qui s’attache à l’excellence, nous lui ajoutons, là, l’excellence. Voici, Allah, clément, gratifiant,

    24. Diront-ils: « Invente-t-il des mensonges contre Allah ? » Si Allah le décidait, Il scellerait ton coeur. Allah biffe la fausseté. Il authentifie la vérité de ses paroles. Le voici, Il connaît le contenu des poitrines.

    25. Lui ! Il accueille le Retour de ses serviteurs, et pardonne leurs méfaits, sachant ce qu’ils font.

    26. Il répond à ceux qui adhèrent et sont intègres, Il leur ajoute de sa grâce: Les effaceurs subiront un supplice terrifiant.

    Moitié du Hizb Quarante-neuf

    27. Si Allah dispensait largement la subsistance à ses serviteurs,ils dévieraient sur terre, aussi la fait-il descendre avec mesure, selon ce qu’Il décide. Le voici, pour ses serviteurs, informé, voyant.

    28. C’est Lui qui fait descendre l’ondée, dont ils désespéraient: il ouvre ses grâces, c’est Lui, le Protecteur, le Désiré.

    29. Parmi ses Signes,voilà la création des ciels et de la terre, et Lui, quand il le décide, Il peut les rassembler avec tous les animaux qu’Il y répand, Lui qui les rassemblera quand Il voudra.

    30. Quelque atteinte qui vous atteigne, elle surgit de l’acte de vos mains: le plus souvent, Il pardonne.

    31. Vous n’empêcherez rien sur terre ! Vous n’avez, sauf Allah, aucun allié, aucun secours !

    32. Parmi ses Signes, les navires, sur la mer, sont comme des étendards.

    33. S’il le décide, il calme le vent: ils s’arrêtent sur son dos, en Signe pour tout être qui voit et gratifie.

    34. Il les engloutit avec leurs actes, ou, plus souvent, Il pardonne.

    35. Ceux qui contestent nos Signes savent qu’ils n’auront pas d’échappatoire.

    36. Ce qui vous est donné n’est que jouissance dans la vie de ce monde. Ce qui est chez Allah est meilleur, plus durable, pour ceux qui adhèrent, s’abandonnent à leur Rabb,

    37. et se détournent des grands crimes et des vices. Quand ils l’ont courroucé, ceux-là sont pardonnés

    38. qui répondent à leur Rabb, et élèvent la prière, se concertent pour leurs affaires. Lorsqu’ils prodiguent ce dont nous les pourvoyons,

    39. en butte à la brigue, ils se prêtent secours.

    40. Le châtiment d’un mal est un mal identique. Mais qui pardonne et se réconcilie reçoit son salaire d’Allah: Il n’aime pas les fraudeurs.

    41. Il n’est aucun recours contre ceux qui se font justice après avoir été lésés.

    42. Il est un recours contre ceux qui lèsent les humains et, sur terre, oppriment sans droit: ils subiront un terrible supplice.

    43. Persévérer et pardonner résout les affaires.

    44. Celui qu’Allah fourvoie n’a pas d’allié, sauf Lui. Tu verras, quand les fraudeurs verront leur supplice, ils diront: « Est-il possible de fuir loin de ce sentier ? »

    45. Tu les verras se détourner, confondus d’humiliations, ils verront tout d’un regard fuyant. Ceux qui adhèrent diront: « Le Jour du Relèvement, ceux qui se perdent avec leurs tentes seront perdus. » Les fraudeurs subiront un supplice permanent.

    46. Ils n’auront pas d’allié pour les secourir, sauf Allah. Celui qu’Allah fourvoie, n’a plus aucun autre recours.

    47. Répondez à votre Rabb avant que ne vienne le Jour inéluctable, devant Allah. Ce Jour-là, pour vous, vous serez sans refuge et sans mensonge.

    48. S’ils se détournent, tu n’as pas été envoyé pour être leur gardien. Tu es seulement chargé d’un message. Quand nous faisons goûter un bonheur à l’humain, il s’en réjouit. Mais, si un malheur l’ conséquence de ce que font ses mains, il efface Allah !

    49. Le royaume des ciels et de la terre est à Allah. Il crée ce qu’Il veut, et Il offre des femelles, ou des mâles, à qui Il veut.

    50. Il accouple mâles et femelles, et rend stérile qui Il veut: Le voici, savant, puissant.

    Trois quarts du Hizb Quarante-neuf

    51. Allah ne parle à un être charnel, que par révélation, derrière un voile, ou par un envoyéqui révèle, avec Sa permission, ce qu’Il veut: Le voici, sublime, sage.

    52. Nous te révélons le souffle de notre ordre. Tu ne connaissais pas l’Écrit ni l’amen, Nous l’avons mis en lumière, pour guider, avec, les serviteurs que nous voulons: tu les guideras sur un chemin ascendant,

    53. le chemin d’Allah. Le tout des ciels et de la terre est à Lui ! Le devenir des ordres n’est-il pas à Allah ?

    SOURATE 43.

    LES ORNEMENTS
    AZ-ZUHRUF

    La quarante-troisième sourate, soixante-troisième dans l’ordre chronologique et quatrième dans la série des H. M. Hâ – Mîm, compte quatre-vingt-neuf versets d’inspiration mekkoise, sauf le verset 54 qui aurait été proclamé à Médine.

    Au nom d’Allah,
    le Matriciant, le Matriciel...

    1. H. M. Hâ’. Mîm.

    2. Par l’Écrit manifeste,

    3. Nous voici, Nous avons mis l’Appel en arabe: al-Qur’ân. Peut-être discernerez-vous ?

    4. Elle est auprès de nous, la Mère de l’Écrit, sublime, sage.

    5. Vous condamnerions-nous au silence de la Mémoire parce que vous êtes un peuple outrancier ?

    6. Nous avons envoyé de nombreux Nabis chez les Anciens.

    7. Aucun n’a échappé à leurs railleries.

    8. Nous avons anéanti les peuples les plus redoutables passés en proverbes chez les Anciens.

    9. Si tu leur demandes: « Qui a créé les ciels et la terre ? », ils disent: « L’Intransigeant, le Savant les a créés. »

    10. Il a fait de la terre un tapis et il a mis pour vous des sentiers: peut-être serez-vous guidés ?

    11. Il fait descendre l’eau des ciels, avec mesure. Nous revivifions, avec, un pays mort. Ainsi serez-vous expulsés de vos sépulcres.

    12. Celui qui crée tous les couples vous donne des felouques, et des bêtes pour montures.

    13. Vous vous installez sur leur dos, et vous invoquez les bienfaits de votre Rabb. Installés là, vous dites: « Gloire à Celui qui nous les a soumis. Seuls, nous n’aurions jamais pu en maîtriser les cornes ! »

    14. Voici, nous retournerons à notre Rabb.

    15. Ils Lui ont donné des parèdres, parmi ses serviteurs: voici, l’homme est un effaceur avéré !

    16. Créerait-il des filles pour Lui, en vous réservant les fils ?

    17. Quand il est annoncé à l’un d’eux, celle dont le Matriciant le frappe, sa face s’assombrit, noircit, et il suffoque.

    18. Elles sont élevées dans les colifichets et vivent de rivalités peu claires.

    19. Des Messagers, serviteurs du Matriciant, ils ont fait des femelles ! Ont-ils été les témoins de leur naissance ? Leur témoignage sera requis: ils seront interpellés.

    20. Ils disent: « Si le Matriciant l’avait voulu, nous ne servirions pas nos associés. » Mais ils ne font que conjecturer ce qu’ils ne savent pas.

    21. Leur avions-nous donné, jadis, un Écrit sur lequel ils pouvaient s’appuyer:

    22. « Non, disent-ils, nous avons trouvé nos pères vivant dans une matrie, et nous suivons leurs traces ! »

    23. Ainsi, nous n’avons pas envoyé, avant toi, d’alerteur dans aucune cité sans que ses jouisseurs ne disent: « Voici, nous avons trouvé nos pères dans une matrie: et nous suivons leurs traces. »

    Hizb Cinquante

    24. Il dit: « Même si je vous trouvais meilleure guidance que n’en avaient vos pères ? » Ils disent: « Nous rejetons ce pour quoi tu nous es envoyé. »

    25. Nous nous sommes vengés d’eux. Vois quel est le châtiment des menteurs !

    26. Quand Ibrâhim dit à son père et à son peuple: « Je ne suis pas responsable de ce que vous servez,

    27. Celui qui m’a fait naître me guide, Lui, le Fendeur ! »

    28. Telle est la parole qui se perpétue depuis. Peut-être reviendront-ils.

    29. Je leur avais donné jouissance, à eux et à leurs pères, avant que la vérité ne vienne à eux avec un Envoyé manifeste.

    30. Quand la vérité leur est parvenue, ils ont dit: « C’est une sorcellerie: nous la rejetons. »

    31. Ils disent: « Si cet Appel était descendu sur un homme, un notable des Deux-Cités ! »

    32. Prodiguent-ils les grâces de ton Rabb ? Nous leur prodiguons leur subsistance, pour la vie de ce monde, nous les élevons les uns, les autres, par degrés, pour que les uns soumettent les autres... Mais la grâce de ton Rabb est meilleure que ce qu’ils amassent.

    33. Si les humains ne devaient constituer une matrie, unique, nous aurions donné des toits d’argent aux maisons des effaceurs du Matriciant, avec des escaliers pour y accéder,

    34. et dans leurs maisons des portes et des lits où ils s’accouderaient,

    35. avec des ornements. Mais tout cela n’est que jouissance de la vie de ce monde. L’Autre, chez ton Rabb, est aux frémissants.

    36. Nous assignons un Shaïtân pour acolyte de qui se soustrait à la Mémoire du Matriciant.

    37. Les voici, ils se détournent du sentier, mais imaginent qu’ils seront guidés,

    38. jusqu’à ce qu’ils reviennent à Nous. Il dit: « Ah, s’il pouvait y avoir entre nous la distance des Deux-Orients ! » Quel détestable acolyte !

    39. Ce Jour, il ne vous profitera pas d’avoir fraudé: vous serez associés au supplice.

    40. Toi, ferais-tu entendre les sourds ou guiderais-tu les aveugles avec ceux qui sont dans un fourvoiement manifeste ?

    41. Nous partirons avec toi, pour nous venger d’eux,

    42. ou bien nous te ferons voir ce que nous leur avons promis: nous avons toute puissance sur eux.

    43. Attache-toi à ce qui t’est révélé, tu seras sur un chemin ascendant.

    44. Voici, telle est la Mémoire, pour toi et pour ton peuple: bientôt vous serez interpellés.

    45. Interroge nos Envoyés, ceux que nous avons envoyés avant toi: sauf le Matriciel, nous ne vous avons donné à servir aucun Ilah.

    46. Ainsi, nous avons envoyé Mûssa, avec nos Signes, auprès de Pharaon et de son Conseil. Il dit: « Je suis l’Envoyé du Rabb des univers. »

    47. Quand il vient à eux, avec nos Signes, ils en rient.

    48. Nous ne leur avons pas donné de Signe qui ne fût plus grand que les autres, puis nous les avons conduits au supplice. Peut-être reviendront-ils ?

    49. Ils disent: « Ohé, le sorcier, implore pour nous ton Rabb: grâce à ton alliance, nous serons guidés. »

    50. Mais quand nous détournons d’eux le supplice, ils se parjurent.

    51. Pharaon interpelle son peuple et dit: « Ô mon peuple, ne suis-je pas le roi de Misr, et de ces fleuves qui courent à mes pieds ? Ne le constatez-vous pas ?

    52. Moi, ne suis-je pas meilleur que celui-là, ce misérable, incapable de clarté ?

    53. A-t-il reçu des bracelets d’or ? Des Messagers l’ont-ils couronné ? »

    54. Il déroute son peuple et ils lui obéissent, en peuple dévoyé.

    55. Ils nous irritent. Nous nous vengerons d’eux et les engloutirons, tous ensemble.

    56. Nous les ferons passer en exemple à la postérité.

    Quart du Hizb Cinquante

    57. Quand le fils de Maryam est donné pour exemple, ton peuple s’écarte de lui.

    58. Ils disent: « Nos Ilahs ne sont-ils pas meilleurs que lui ? » Ils ne te donnent cet exemple que pour se quereller. Ils sont sûrement un peuple chicanier.

    59. ‘Issa était seulement un serviteur que nous avons favorisé et donné pour exemple aux Fils d’Isrâ’îl.

    60. Si nous le voulions, nous mettrions, nés de vous, des Messagers pour vous succéder sur terre.

    61. Le voilà, il connaît l’Heure ! Ne soyez pas dans le doute. Suivez-moi sur un chemin ascendant.

    62. Que le Shaïtân ne vous détourne pas: le voici, il est votre ennemi manifeste.

    63. Quand ‘Issa vient avec les preuves, il dit: « Je suis venu à vous avec la Sagesse, pour vous rendre manifeste, ce en quoi vous divergiez. Frémissez d’Allah, obéissez-moi !

    64. Voici, Allah est mon Rabb et votre Rabb. Servez-le sur ce chemin ascendant. »

    65. Leurs partis divergent. Aïe ! Ceux qui fraudent subiront le supplice d’un Jour terrible.

    66. Ne guettent-ils pas l’Heure ? Elle arrive ! Voici, elle leur sera donnée soudain, quand ils ne l’attendront pas.

    67. Ce Jour, les amis deviendront ennemis les uns des autres, excepté les frémissants.

    68. Ô mes serviteurs, n’ayez aucune crainte pour le Jour ! Vous, vous ne serez pas affligés.

    69. À ceux qui adhèrent à nos Signes et sont pacifiés:

    70. « Entrez au Jardin, vous et vos épouses, vous vous réjouirez. »

    71. Des plats en or et des calices seront présentés là, avec ce que tout être convoite et dont se délectent les yeux: vous serez, là, en permanence.

    72. Voilà le Jardin dont vous hériterez pour ce que vous faisiez.

    73. Vous aurez là les fruits multiples dont vous vous nourrirez.

    74. Les coupables subiront le supplice de la Géhenne, en permanence.

    75. Désespérés, ils seront sans répit.

    76. Nous ne les lésons pas, ils se lèsent eux-mêmes.

    77. Ils interpellent: « Ô Mâlik, que ton Rabb nous anéantisse ! » Mâlik répond: « Vous voici ? Vous demeurerez là. »

    78. Nous sommes venus à vous avec la vérité mais, pour la plupart, vous abhorrez la vérité.

    79. S’ils ourdissent un ordre, nous en ourdissons aussi !

    80. Estiment-ils que nous n’entendons pas leurs secrets et leurs confidences ? Cependant, près d’eux nos envoyés inscrivent tout.

    81. Dis: « Si le Matriciant avait un enfant je serais le premier à le servir. »

    82. Gloire au Rabb des ciels et de la terre, le Rabb du Trône, au-delà de ce qu’ils imaginent !

    83. Laisse-les palabrer et jouer jusqu’à ce qu’ils rencontrent leur Jour, celui qui leur est promis.

    84. Lui, l’Ilah du ciel, c’est Lui, le Sage, le Savant,

    85. à Lui, la baraka, à Lui, le royaume des ciels, de la terre, et l’entre-deux, à Lui la Science de l’Heure: vers lui vous ferez retour.

    86. Ils ne règnent pas, ceux en dehors de Lui, dont ils appellent l’intercession, mais seuls ceux qui témoignent de la vérité et qui savent.

    87. Si tu leur demandes qui les a créés, ils disent: « Allah. » Mais, ensuite, ils se détournent.

    88. Son dire: « Ô mon Rabb, voici, c’est un peuple qui n’adhère pas ! »

    89. Détourne-toi d’eux et dis: « Salâm ! Paix » Bientôt, ils sauront !