Association Théosophique Contre les Fondamentalismes Religieux
On ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde
Nb connecté(s) 9


Le Conseil Constitutionnel a validé la loi. Sa motivation se résume à trois points fondamentaux:

  • 1) le voile intégral constitue un « danger pour la sécurité publique »,
  • 2) il ne répond pas aux « exigences minimales de la vie en société »,
  • 3) il place les femmes « dans une situation d'exclusion et d'infériorité manifestement incompatible avec les principes constitutionnels de liberté et d'égalité »
  • Voile islamique: le silence coupable des femmes françaises.

ARTICLES

ISLAM ET PRÉDICATION

ISLAM ET LA SCIENCE

CONTACT
  • envoi courrier
  • ATCFR

    LES ATTAQUES ISLAMIQUES EN FRANCE

    L'ISLAM ET LES POLITICIENS FRANÇAIS

    OUVRAGES SUR
    L'ISLAM




    Présentation de l'ouvrage


    PROVOCATION STUPIDE

    CARICATURES
    • Visibles sur le
      Blog de Vinz
      cliquez sur l'animation

    LES ACTEURS DE LA RÉFORME DE L'ISLAM

    CONFUSIONS

    DES SITES DE RÉSISTANCE à l'islamisation

    SOS Islam

    Musulmans contre charia

    Web Résistant


    Portail des ex-musulmans orthodoxes.

    SITES ISLAMOPHILES

    Il est important de visiter ces sites animés de prosélytisme.

    RAPPORT du Haut Conseil sur l'Intégration concernant l'échec de l'intégration scolaire.

    Ce rapport fustige notamment l’assouplissement de la carte scolaire qui a favorisé le communautarisme puisque l’on retrouve des établissements exclusivement peuplés d’enfants issus de parents immigrés. Ainsi, son représentant affirme la “proportion de jeunes issus de familles dont au moins un des parents est immigré, s’élève à moins de 20%”. Mais, caractéristique de l’Hexagone, cette répartition est très inégale sur l’ensemble du territoire.”

    Extraits du récent rapport du HCI —Haut Conseil à l'intégration — sur l'école. .... EDIFIANT !

    • page 6 :L'école donne des signes de souffrance. Elle est aujourd'hui le lieu de revendications nouvelles qui ressortent de l'expression du communautarisme, d'une identité religieuse, voire du rejet de la culture et des valeurs de la République française.
    • page 66 «La victimisation des élèves par les parents, les victimisations racistes et les menaces de saisine de la Halde «musèlent les discours» nous précise-t-on. Les enseignants disent se sentir « seuls » face aux problèmes qu'ils rencontrent. Ces difficultés se croisent souvent avec une islamisation des quartiers et provoquent au sein de l''école des tensions et pressions communautaires fortes qu'elle peine à endiguer.
    • page 99 "La montée des fondamentalismes et du communautarisme ouvre la porte à des contestations de cours de plus en plus nombreuses. Ainsi, il n'est plus rare que, dès l'école primaire, des parties du programme soient refusées : alors que le programme d'histoire en CM1 prévoit expressément « les Gaulois, la romanisation de la Gaule et la christianisation du monde gallo-romain », au même titre que l'étude « des conflits et échanges en méditerranée au Moyen Âge : les Croisades, la découverte d'une autre civilisation, l'islam », des enseignants se voient systématiquement opposés un refus de parents musulmans à l'étude par leurs enfants de la christianisation. Les mouvements migratoires, conséquences des Croisades sont remis en cause au prétexte que les Chevaliers n'ont pas existé ou que dans le meilleur des cas, ils n'ont jamais atteint le Proche-Orient !
    • page 101 Trois questions provoquent des situations de tension dans certains établissements :
      • - l'enseignement du fait religieux ;
      • - la Shoah ;
      • - le Proche-Orient (le problème israélo-palestinien).
    • page 102 L'antisémitisme est souvent exprimé anonymement et peut se manifester lors des cours consacrés à l'enseignement de la Shoah : plaisanteries déplacées, refus de voir des films comme Nuit et Brouillard. Les tensions viennent souvent d'élèves qui s'affirment musulmans.

    L'anti-américanisme est souvent lié à l'antisémitisme. La vision du monde qui semble s'opérer est binaire : d'un côté, les opprimés, victimes de l'impérialisme des Occidentaux, et ce, depuis les temps les plus reculés, et de l'autre, les oppresseurs, les Européens et Américains blancs, pilleurs des pays du Tiers-Monde.

    Cette vision fantasmée sert d'explication à l'histoire du monde et de justification aux échecs personnels. (...) La question de l'esclavage est un bon exemple de cette vision du monde : si la traite négrière transatlantatique est connue de tous, il est plus difficile d'aborder la question de la traite interne à l'Afrique ainsi que celle de l'Afrique du Nord et du Moyen- Orient.

    • page 106 " Lors de périodes religieuses comme le ramadan, les élèves sont soumis à la pression communautaire et doivent suivre le groupe sous peine d'en être exclus : les railleries, les moqueries, les insultes sont le lot de ceux qui n'affichent pas leur pratique."
    • page 107 Ni d'ici, ni de là-bas, ils s'enferment dans une vision idéalisée de leur origine. Les enseignants sont traités de «sales Français», la culture française et ses valeurs sont rejetées. Le rapport Obin notait déjà qu'»un grand nombre d'élèves d'origine maghrébine , Français, voire de parents français, la majorité sans doute dans certains établissements, se vivent comme étrangers à la communauté nationale, opposant à tout propos deux catégories : les «Français» et «nous».
    « Le constat est accablant. La faillite est totale. Nous avons besoin d'être rassemblés contre les instigateurs du communautarisme et de l'islamisme en France. Nous avons devant nous un péril mortel»

    Qu´en disent ceux qui nous rabachent que tout va bien et que cette « peur irrationelle de l´islam « est de la faute du FN ???